Bienvenue à Lhuis

Lhuis est une commune française d’un peu plus de 800 habitants. Le village est présent dans le département de l’Ain dans la région Auvergne-Rhône-Alpes. Chef-lieu de canton de l’Ain, les habitants du lieu se nomment les Lhuisards.

Le village de Lhuis, chef-lieu du canton, est situé sur plus de 2 335 hectares. Le lieu présente la spécificité d’être situé sur les bords du Rhône à 205 m d’altitude jusqu’au sommet du Tantainet. Ce dernier va au-delà de 1000 mètres. Lhuis est également réputé pour les coteaux et la vigne. Le bourg est présent à 400 mètres d’altitude.

N’hésitez pas à consulter la plateforme web officielle du village afin d’en savoir plus. En tout cas, nous vous invitons à vous rendre dans ce magnifique village afin de découvrir tout ce que Lhuis a à vous offrir.

Histoire

L’histoire du lieu commence à partir des premiers siècles. Les débuts du village se font sous l’occupation gallo-romaine. L’histoire se poursuit avec la seigneurie de Lhuis au 13ème siècle. Le donjon de la majestueuse forteresse fut détruit par le Maréchal Biron durant le rattachement du Bugey au pays en 1601.

La côte rocheuse de ce donjon s’est changée en une bourgade fortifiée que l’on nomme « la Ville ». Un autre éperon rocheux est présent face à lui, avec sa « Pavia » façonnée au 15ème siècle.

Quelles sont les origines du village ?

Il est compliqué de dénicher les origines du bourg. Néanmoins, des vestiges antiques, présents dans l’église, sont la preuve d’une occupation de l’endroit durant la période gallo-romaine : une inscription latine qui remercie les déesses Mères (Matrae sacrae) est une preuve directe de la présence d’un fanum antique, mais également d’une stèle dotée d’un disque solaire (intégrée à l’extérieur du monument), servant de rappel au culte du dieu Gaulois Tanaris, mêlé à Jupiter, ou encore les blocs de pierres blanches (d’une taille conséquente) en façade de l’église, réutilisation possible du sanctuaire gallo-romain.

Pendant la période du Moyen-Âge, le bourg fait partie des terres des seigneurs de la Tour du Pin. Après un mariage entre Albert de la Tour et Béatrice de Coligny (survenant aux alentours de 1220), le village intègre la principauté du Dauphiné.

En 1355, le traité de Paris fait basculer le village en Savoie, jusqu’au rachat de la zone en 1715 par les Chartreux de Portes. Durant la Révolution Française, le village entre dans le pays de façon définitive.

Une situation géographique idéale

Située dans les montagnes, le village de Lhuis propose un cadre idéal pour tous types d’activité, du week-end en ami, aux balades en famille, jusqu’au séminaire d’entreprise au ski.